samedi, janvier 21, 2006

Restauration et préparation de la voiture

Coup de foudre avec une 3 chevaux Ami 6 : elle est de Juin 1966, la même date d'anniversaire que Stephane, c'est forcément un signe !
1er défi : la ramener depuis Le Péage de Roussillon dans l'Isére jusqu'à Beaujeu au nord de Lyon, sachant qu'il n'y a qu'un tambour sur 4 qui freine, et un cardan qui n'accroche plus à chaque virage à gauche (imaginez dans les ronds-points) !
Steph se dit : "Si elle nous ramène à Beaujeu dans cet état, une fois retapée elle ira bien au bout du monde !"


Non seulement elle est allée jusqu'à Beaujeu sans encombre, mais en plus elle a roulé jusqu'à Chevroux, au Nord de Macon (01), son lieu de restauration.









1ere étape : démontage ! C'est la partie la plus marrante pour Emmanuelle (sauf quand les boulons sont vraiment trop grippés). Mais attention à tout noter et photographier car il faudra tout remonter, à sa place si possible !



Virer la coque pour renforcer le chassis. Et là, découverte de l'état lamentable de la coque!






Force est d'envisager d'en trouver une autre vu l'ampleur du travail pour restaurer celle-ci.



La recherche fut longue avant de trouver une coque en bon état, mais Stéphane finit par dénicher une Ami6 de 1968 sortant de 10 ans de grange.

Le but : Des deux voitures en refaire une, nickel !!!





Découverte d'un carossier emballé par notre projet qui veut bien consacrer du temps à la réfection du plancher, puis à la peinture de la coque







(Tout de suite, elle a meilleure allure !)







Cariole se demande bien ce que c'est que ce 3 chevaux !!!






Mm Mmm ! Que c'est bon de gratter la graisse ! Ca mérite un bon nettoyage en profondeur de la plate-forme avant de la renforcer et de la traiter.






Et voila ! On peut partir sur de bonnes bases pour remonter.








Assemblage d'une boite d'Accadiane avec des freins à disques sur un moteur d'Ami 6.
Cela assurera un meilleur freinage et un meilleur rapport de boîte, mais de grosses modifications en découleront.







Artiste peintre en bras de suspension, dans sa cage ...







Ca brrrille hein ? Notez le renfort sur le support de boite.






Ca prend forme.








Préliminaire à l'assemblage de la coque : la pose de caoutchouc








Grand moment d'émotion : le retour de la coque sur son chassis !







A suivre ...

4 commentaires:

monjouet a dit…

Super projet, bravo!

Anonyme a dit…

eh bien bravo Stef et Emmanuelle nous nous réjouissons de vous suivre durant le voyage gros bisous de tata et tonton.dit le suisse

Anonyme a dit…

bonne route à vous 2. je vous suis régulièrement. Génial les photos.

harmik

Anonyme a dit…

Bonne route !!
on vous suit de "près" et onpense bien à vous !
Grosses bises
famille "Voisins" !!